THIÈS NORD : FÂCHÉ CONTRE MACKY SALL                                                                        Des militants d’Habib Niang sonnent la révolte

THIÈS NORD : FÂCHÉ CONTRE MACKY SALL Des militants d’Habib Niang sonnent la révolte

C’est avec désolation et beaucoup de déception que les militants de Habib Niang ont accueilli la décision écartant leur leader des investitures pour les Locales. Malgré le vaste investissement du directeur du cadastre de Guédiawaye qui a redonné du souffle à la coalition présidentielle à Thiès, la décision de Macky Sall d’investir le maire sortant fait grincer des dents et les fidèles d’Habib Niang se sont ligués pour barrer la route à celui qu’il considère comme un usurpateur

PAR ALIOUNE SOW

Plusieurs associations, mouvements de jeunes et de femmes promettent de se faire entendre durant les élections pour dénoncer la trahison faite à leur leader. Investi sur le terrain depuis des années, avec ses propres moyens, Habib Niang était devenu incontournable tellement l’homme politique a occupé l’espace thiessois, distribuant aides et soutiens aux populations. Dans son projet partagé avec les populations, Habib Niang avait une visée sur la Mairie pour parachever ses actions de solidarité. D’ailleurs, des cellules de son mouvement avaient déjà opéré les décisions stratégiques une fois leur mentor investi comme tête de liste dans la commune Nord. Plusieurs porteurs de voix avaient suivi la tendance et pour sa représentativité, Habi Niang commençait d’ailleurs à faire de l’ombre aux ténors de l’Apr à Thiès. Seulement, voilà, pour des calculs politiques, le chef de l’Etat engagé dans une alliance avec Idrissa seck a voulu ménager le candidat du président du conseil départemental, par ailleurs Maire sortant. Même si Lamine Niang ne présente pas un bilan flatteur, son choix a été imposé à la base mais les troupes d’Habib Niang refusent de se soumettre au diktat du parti. En effet, malgré la sortie courageuse du leader qui a accepté sans broncher la décision de l’autorité du parti, appelant ses militants à se plier à la volonté de Macky Sall, la base reste de marbre et conte mener la bataille politique pour montrer son désaccord avec ce choix qui ne reflète pas la réalité sur le terrain. De sources crédibles, même si Habib Niang en personne a tenu à rap[1]peler ses éléments à l’ordre, la majorité de ses troupes par devoir a estimé porter le combat par reconnaissance. C’est ainsi qu’un vaste mouvement est en maturation pour sanctionner la liste dirigée par Lamine Niang au soir du 23 janvier prochain.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Instagram
WhatsApp