PRODUCTION ARACHIDIÈRE                       Le ministère de l’Agriculture table sur               1 million 700 mille tonnes

PRODUCTION ARACHIDIÈRE Le ministère de l’Agriculture table sur 1 million 700 mille tonnes

PAR A.S.LÔ

 Alors qu’on planche sur le prix du kilogramme d’arachide fixé à 250 Frs Cfa, l’on s’attend à une production arachidière qui pourrait atteindre 1.677.804 T selon les prévisions. Pour assurer une bonne commercialisation, le gouvernement a décidé de reconduire le prix plancher de 250 francs le kg. Ce prix rémunérateur, selon le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, appliqué depuis l’an dernier a pour but de protéger le pouvoir d’achat des producteurs. «La taxe à l’export est également reconduite soit 30 francs le kg. Nous attendons une collecte qui devrait se situer entre 600 mille et 80 mille tonnes. Toutes les conditions sont réunies pour une bonne campagne», explique le ministre Moussa Baldé. Le prix du kilogramme d’arachide va coûter 250 F le kilogramme cette année. La décision a été annoncée par le chef de l’Etat en conseil des ministres de ce mercredi 17 novembre 2021. Poursuivant sa communication, le Chef de l’Etat s’était également réjoui des bonnes prévisions de récolte pour la campagne agricole 2021-2022. Le démarrage de la phase de commercialisation est prévu le 25 novembre 2021, avec un prix plancher pour l’arachide de 250 FCFA le kilo[1]gramme. Le président Macky Sall ne semblait donc pas aller dans le sens du Cnia. En effet, il y a quelques jours, la Rfm révélait que le comité avait proposé à l’Etat un prix à 270 F Cfa le kilo. Mais le gouvernement a choisi de reconduire le prix de l’année dernière. Mais le prix sur le marché dépendra surtout de l’arrivée ou non des Chinois, des acteurs décisifs depuis des années face à l’incapacité de l’Etat du Sénégal à trouver une solution à la production arachidière. La fédération des paysans du bas[1]sin arachidier est montée au créneau pour tirer la sonnette d’alarme. D’après le président de cette structure, Ibrahima Badiane, un marché “noir” a été ouvert dans le Saloum avec comme objectif, l’approvisionne[1]ment de la Sonacos en graines dont le kilogramme est fixé à 210 Fcfa. Selon Ibrahima Badiane, la Sonacos a commencé à réceptionner de l’arachide alors que le comité national interprofessionnel de l’arachide (CNIA) ne s’est pas encore réuni pour la fixation du prix du kg de l’arachide. Le président de la fédération des paysans du bassin arachidier de dénoncer cette pratique qui se fait au détriment, dit-il, des autres huiliers et des exportateurs. Une importante rencontre est annoncée dans les jours à venir entre les acteurs de la filière qui vont se pencher sur cette situation.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Instagram
WhatsApp