CLÔTURE L’INITIATIVE WAXELENE NU DEGG                                                                Cheikh Bakhoum étale les misères de Grand Yoff

CLÔTURE L’INITIATIVE WAXELENE NU DEGG Cheikh Bakhoum étale les misères de Grand Yoff

Les maux de Grand Yoff ont été passés au crible par le candidat de Benno de ladite commune. Cheikh Bakhoum qui va revenir avec ses solu[1]tions donne rendez-vous aux Grand Yoffois le 11 décembre prochain.

PAR A.S.LÔ

 Après avoir sillonné les 66 quartiers de la commune de Grand Yoff, Cheikh Bakhoum a clôturé ses consultations citoyennes Waxelene nu degg. Il a clôturé cette initiative par un meeting au rond-point de la mairie de Grand Yoff. «Depuis cette date du 23 octobre, la caravane « Waxelene nu degg » a sillonné les 66 quartiers de notre commune. Au total, plus de 4500 grand-yoffois ont répondu à notre appel et sont venus échanger avec nous, avec franchise et sincérité. Par cette adhésion franche et massive au concept des ateliers participatifs, le peuple de Grand-Yoff a prouvé à tous ceux qui en doutaient que lorsqu’on l’associe au processus d’émergence de solutions il sait répondre présent», a d’emblée lancé le candidat de la coalition Bby à Grand Yoff pour les locales de janvier 2022. Cheikh Bakhoum a profité de l’occasion pour insister sur les maux de Grand Yoff : insalubrité, insécurité, pauvreté… A Grand-Yoff, déplore t – il, «il y a une équipe depuis 25 ans et on explique que rien n’est possible. Il faut juste continuer à souffrir en silence. C’est un chômage endémique et la réalité des travailleurs précaires et pauvres qui sont confirmés. L’insécurité est, quant à elle, considérée comme une urgence de premier plan dans plus de 80% des quartiers. Le déficit en écoles primaires, les problèmes d’inondation, d’encombrement ou encore de qualité du réseau routier ont également été remontés avec force. Tout comme la pauvreté qui touche certains de nos foyers», a détaillé Cheikh Bakhoum qui pro[1]met d’attaquer ces maux. Selon lui, il s’agit de convoquer l’intelligence collective, sortir des schémas classiques pour faire des Grand-yoffois des architectes du projet de gouvernance locale qui devra améliorer la vie. « Il y avait, dans ce concept du « Waxelene nu degg » une double promesse : celle de vous donner la parole et celle de vous écouter. Et c’est ce que nous avons fait. ». Il a ainsi donné rendez- vous au Grand Yoffois le 11 décembre prochain. «Nous aurons l’occasion, le 11 décembre prochain, d’expliquer en détail comment nous comptons apporter des réponses concrètes et réalistes aux principaux maux de notre commune. Nous expliquerons également comment nous comptons transformer cette approche participative des ateliers en véritable méthode de gouvernance.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Instagram
WhatsApp