AFFAIRE «VIKING JUPITER »                    1.500 touristes indésirables au Sénégal

AFFAIRE «VIKING JUPITER » 1.500 touristes indésirables au Sénégal

Le Port sabote-t-il la destination Sénégal ? Ou bien les autorités du secteur touristique dorment-elles sur leurs lauriers pendant que l’ASPT et certains services habilités bazardent les sous du contribuable dans les forums internationaux prétextant la recherche de candidats à la découverte du Sénégal. Si ce sont les services du Port de Dakar qui ignorent l’ouverture des frontières maritimes du pays, le ministère du tourisme a encore du pain sur la planche car le tourisme maritime est la filière émergente qui fait vivre les pays à façade maritime comme le Sénégal.

 PAR ALIOUNE SOW

 La Fédération des Organisations Patronales de l’Industrie du Tourisme Sénégalais révèle qu’un navire, nommé « VIKING JUPITER » qui transporte 1.200 passagers dont 950 touristes, devait faire une escale d’une journée à Dakar, le 23 novembre prochain de 08h00 à 17h00. Mais cette escale a été annulée simplement parce que les autorités du Port de Dakar n’ont pas reçu une note qui informe de l’ouverture des frontières maritimes. Le Fopits regrette fortement ce manque à gagner alors que des visites étaient programmées dans tous les grands sites touristiques du pays, et que tous les moyens de transport terrestre et maritime étaient mobilisés… » Une négligence s’étranglent les acteurs touristiques « qui ne peuvent imaginer qu’à ce niveau de la relance de l’activité, le pays crache sur 1.500 touristes en visite dans ce Sénégal qui en rêvait depuis mars 2020 ». « Une croisière, c’est un chiffre d’affaires de minimum 100 millions de francs en une journée sans compter les retombées financières sur l’artisanat, la restau[1]ration, le transport et les secteurs annexes. Encore un coup mortel porté à ce secteur à cause d’une négligence inacceptable. Quelque part, quelqu’un n’a pas fait son travail. Quel gâchis! », s’emporte la Fopits.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Instagram
WhatsApp